Article
11 févr. 2020

Innovation et agilité avec la méthode de Sprint Design

 

L’industrie 4.0 est un moteur de transformation des organisations où la flexibilité et la rapidité d’action devient un levier d’innovation. Les ateliers de Sprint Design se répandent dans les organisations pour coordonner et simplifier le travail d’innovation collective.

Élément central de différenciation, de création de valeur et pour la conquête de nouveaux marchés, l’innovation n’est plus seulement l’affaire du service R&D mais celle de l’ensemble de l’entreprise. Collaborateurs et services doivent allier leurs compétences pour créer des process collaboratifs agiles et se réinventer en permanence. L’industrie 4.0 est un moteur de transformation des organisations où la flexibilité et la rapidité d’action devient un levier d’innovation. Particulièrement adaptés à ce nouveau modèle agile, les ateliers de Sprint Design se répandent dans les organisations pour coordonner et simplifier le travail d’innovation collective. Namkin intègre cette méthode de travail au quotidien et propose aux sociétés industrielles de l’implémenter pour répondre aux défis liés à l’industrie 4.0 et à la digitalisation de la relation client. Les sprints design s’appliquent parfaitement dans le cadre du design de vos sites web, plateforme btob ou espace client par exemple. Nous composons une équipe commune pour créer agilité, efficacité et performance dans la conception de la solution.

Organiser un Sprint Design avec Namkin

Un Sprint Design, qu’est-ce que c’est ?

Concept développé par Jake Knapp de Google Ventures, un Sprint Design est un atelier de conception de cinq jours destiné à trouver de nouvelles idées et à résoudre des problèmes sur un court délai. Selon l’objectif de l’atelier, une équipe constituée de différents talents (développeurs web, designers, marketeurs…) travaille avec des experts métiers sur la recherche, l'esquisse, le prototypage et le test de nouvelles solutions. Une société d’assemblage de machines dont l’objectif est d’innover en proposant à ses clients un nouveau service, peut par exemple organiser un Sprint Design avec des responsables de production, chefs de produit, ingénieurs commerciaux, et marketeurs pour élaborer la solution la mieux adaptée. A partir des consignes de l’animateur, chaque activité est rythmée et organisée selon un planning très précis. Car, selon le créateur de cette méthode avoir des délais fermes génère une pression positive sur l’équipe et lui permet d’avancer plus rapidement dans sa recherche de solution.

Trouver de nouvelles idées en 5 jours

Peu importe le problème, l’entreprise ou le domaine d’activité, un Sprint Design s’organise en 5 jours :

Jour 1 : Compréhension du problème et choix des objectifs

La première journée consiste à comprendre le problème auquel le reste de la semaine va répondre. Cette phase de discussion a pour but de clarifier et d’unifier la vision de l’équipe sur l’objectif à long terme du projet. Elle permet également de définir un objectif à court terme qui intègre les précisions des experts et qui soit réalisable en une semaine.

Jour 2 : Esquisse de solutions

Ce second jour de sprint est l’occasion de faire le point sur les idées existantes, de les améliorer et d’en proposer de nouvelles. Chaque membre de l’équipe esquisse individuellement ses idées de solutions. Certains dessins serviront par la suite aux étapes de prototypage et de test.

Jour 3 : Sélection de la meilleure solution

À l’issue du second jour, de nombreuses esquisses de solutions ont été réalisées. Tour à tour, chacune des solutions est évaluée par les membres de l’équipe selon un principe de “carte thermique”. Ils jugent quels sont selon eux les éléments les plus importants dans chaque esquisse. Le décideur intervient de la même manière, et des solutions se distinguent. Une fois la sélection terminée, l’équipe procède à l’élaboration d’un storyboard (plan d’action pour le prototypage).

Jour 4 : Prototypage de la solution

Lors de ce quatrième jour, le storyboard élaboré la veille se transforme en prototype. Ce dernier se construit en quatre étapes :

  • Choix des bons outils
  • Répartition des tâches
  • Vérification de la cohérence d’ensemble
  • Organisation du test de la solution

Contrairement aux idées reçues, un prototypage de solution n’est pas uniquement informatique. Vous pouvez prototyper aussi bien un produit qu’un service en choisissant les bons outils.

Jour 5 : Test de la solution

Le Sprint Design s’achève par un test du prototype. Des entretiens sont organisés avec de vrais utilisateurs. Ils testent la solution pendant que l’équipe observe à distance leurs réactions. À l’issue de ces entretiens, l’équipe sait exactement dans quelle direction aller, ce qu’il faut modifier, ajouter ou enlever à la solution.

Les avantages de cette méthode

Cette méthode présente l’avantage principal d’être accessible à n’importe quel type de structure. Que vous soyez une PME ou un grand groupe industriel, cet atelier de conception répondra à vos problématiques. Le Sprint Design est également un grand concentré de productivité. Monopoliser vos collaborateurs 5 heures 5 jours consécutifs peut paraître irréaliste, mais l’efficience de cette méthode est prouvée. L’effet d’urgence renforce la concentration des collaborateurs, qui ne sont pas distraits par d’autres tâches quotidiennes, et par la tentation de remettre le projet à plus tard. Ce format permet également d’éviter les ruptures liées aux week-ends. Tout au long de la semaine, la collaboration est le maître-mot. Les silos n’existent plus, les compétences des différents profils se complètent et la solution qui en découle est solide. Mais le Sprint Design ne s’arrête pas à un atelier de cinq jours. Il permet en réalité d’organiser une stratégie d’innovation sur 3 mois. À l’issue de l’atelier, une décision est prise concernant la poursuite du projet. Si celui-ci est viable, un nouveau Sprint Design de 3 jours est organisé pour affiner la solution. Dans le cas contraire, il est encore possible de stopper le projet à temps. Les risques liés à l’innovation sont minimisés grâce à la possibilité d’obtenir des retours d’utilisateurs avant même que la solution ne voit le jour. Enfin, les deux mois qui suivent sont rythmés par l’élaboration d’une solution minimum viable, une phase de test, le lancement de la solution et les vérifications terrain.

Le Sprint Design fait partie de notre quotidien. Et vous, quand vous lancez-vous ?

Organiser un Sprint Design

Acceptez-vous le dépôt et la lecture de cookies afin d'analyser votre navigation et nous permettre de mesurer l'audience de notre site internet ?